L'Europe du Nord en 1918

En 1914, la Finlande comptait près de trois millions d'habitants, majoritairement installés à proximité de Helsinki, la capitale du grand-duché. Durant la guerre de 1914, le grand-duché de Finlande poursuivit son  autonomie au sein de l'Empire russe. Mais l'autonomie finlandaise fut limitée par la politique entreprise par le gouvernement impérial russe qui réduisit les libertés locales et le pouvoir des fonctionnaires tout en expulsant les juifs. Le 6 décembre 1917, les conservateurs majoritaires au sein de l'Assemblée finlandaise proclamèrent l'indépendance de la Finlande; cette proclamation d'indépendance fut reconnue le 4 janvier 1918 par la Russie, la France, le Reich et la Suède.

De leur côté, les  nations baltes retrouvèrent leur liberté après la Première Guerre mondiale et la disparition de l'Empire russe. Les trois États baltes devinrent indépendants entre 1918 et 1920. Il s'agissait à l'origine de républiques démocratiques avant de devenir, à la suite de coups d'État, des régimes autoritaires (Lituanie, 1926, Lettonie et Estonie, 1934). Bien que ces trois pays aient réussi à conclure des traités de non-agression au cours des années 1920-1930, l'URSS les rompit tous en 1940 à la faveur du pacte germano-soviétique.

La Finlande, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie faisaient partie de l'Empire russe avant 1914.

Page précédente

Finlande - Estonie - Lettonie Lituanie

Accueil: aménagement linguistique dans le monde